Je ne pousse pas de coup de gueule contre la nature ; des séismes, il y en a toujours eu et il y en aura encore bien après. Mais suite au séisme à Haïti, je tiens à pousser un grand coup de gueule ! Contre certains dirigeants qui ont préféré s’en mettre plein les poches au lieu d’investir dans des bâtiments aux normes antisismiques (dans une telle zone à risques : au moins trois plaques tectoniques !), et qui ont quitté le pouvoir en laissant leur pays dans un tel état de misère et de pauvreté. Contre les lenteurs administratives, à cause desquelles des enfants en cours de procédure d’adoption soit ne sont plus là, soit attendent, sans abri, mais avec la faim, la soif, la promiscuité et le manque d’hygiène (il y aurait des accélérations de procédures pour ces derniers, mais si tout avait été plus rapide, et ce bien avant le séisme, combien auraient pu être sauvés ?). Contre certains media qui veulent faire de l’audience à tout prix et qui pour cela tentent de capter les images les plus trash (des amputations en direct, par exemple). Contre certains escrocs, qui profitent de l’élan humanitaire pour mettre au point des arnaques aux dons (le FBI a lancé des mises en garde contre de telles pratiques dès le lendemain du séisme)…

Courage aux Haïtiens et aux équipes de sauvetage. Voilà.