Quand un humain nage et que les requins rôdent, on aurait, sans doute influencé par les dents pointues des squales, le nom-même de « requin » (issu du mot « requiem »), les récits sanglants et le cinéma, tendance à croire que le sort de l’humain est de terminer en charpies dans les estomacs des sélaciens…

Cliquez donc sur le lien suivant pour faire tomber toutes les idées reçues :

http://www.youtube.com/watch_popup?v=WK2LpUoqX6A&vq=medium

Nagez bien !^^