Je ne peux pas faire plus de deux mandats présidentiels consécutifs mais pourtant j’aimerais bien être de nouveau président. Que faire ? Façon Louis-Napoléon Bonaparte (qui lui était élu pour 4 ans, pas rééligible avant 4 ans, mais voulait rester en place) : je me fais empereur ! Non, ça fait trop XIXè siècle… Je me creuse les méninges… Eurêka ! (ah, non , cette expression fait trop antique). J’ai trouvé !Je vais faire élire un pote à moi au poste de président ! Pour rester dans le coup, je lui demande d’être premier ministre (il me doit bien ça, je l’aurai propulsé aux premières loges !), puis je me représente. Si tout va bien, en appliquant les bonnes vieilles méthodes si besoin, je retrouverai ma place…

Et c’est une petite entourloupe qui a bien fonctionné, car Vladimir Poutine a été réélu. Toutefois, on constate une chute par rapport à 2004 : il n’a fait que 63,60% cette année (alors qu’il y a 8 ans il avait fait 71%). Il en fut si triste qu’il en a pleuré (ou alors c’était pour une autre raison ? bref, toujours est-il que tout le monde a vu ses larmes).

Résultats :

 

PLACE &

SCORE

CANDIDAT

PARTI

(et/ou précision sur tendance)

1.

63,60%

В.В.ПУТИН

(Poutine)

Единая Россия

« Russie Unie »

2.

17,18%

Г.А.ЗЮГАНОВ

(Ziouganov)

Коммунистическая Партия Российской Федерации = КПРФ « Parti Communiste de la Fédération de Russie »

3.

7,98%

М.Д.ПРОХОРОВ

(Prokhorov)

?

(oligarque ; plutôt libéral)

4.

6,22%

В.В.ЖИРИНОВСКИЙ

(Jirinovski)

Либерально-демократическая партия России = ЛДПР

(parti ultra-nationaliste)

5.

3,85%

С.М.МИРОНОВ

(Mironov)

Справедливая Россия

« Russie Juste »

A noter que certains candidats n’ont pas pu se présenter on ne sait pas pourquoi. Il y aurait eu des irrégularités (bourrages d’urnes, par exemple) et il semblerait que certains morts, admirateurs du sens civique des morts Corses et suivant leur modèle, se soient déplacés cette année…