Le 17 mai est la journée internationale contre l’homophobie. A cette occasion, voici l’illustration du billet du 12 septembre 2006 ; il s’agit du mythe de Tkitiarka.

tkitiarka

Pour vous éviter de rechercher dans les archives, voici le mythe dont il est question, d’abord sous forme d’un tumuk (sorte de tablette, à l’origine en os ou en bois, et pour les plus récents tumuka en tissus ou en papier, sur laquelle sont indiquées les grandes lignes des mythes, contes et légendes Koviouvaga), puis sous forme de récit (pour ceux qui aiment chercher quand même, voici le lien vers le billet )

tumuk

Parmi les sept premiers, il y a 4 ours hommes et 4 ours femmes… mais ça fait 8, m’objecterez-vous. Eh bien non ! Car  l’Ours(e) rouge, Tkitiarka, peut être soit un homme, soit une femme. Le problème, c’est que cet(te) ours(e) est très tête en l’air. Voici une aventure qui lui est arrivée.

Tkitiarka avait pris la forme d’une femme, et se promenait à la lisière de la taïga, quand un jeune homme nommé Tcholir tomba amoureux d’elle. Il la suivait, émerveillé, et lorsqu’elle le remarqua et se tourna vers lui, il trembla, tenta de lui parler, mais les mots restaient bloqués au fond de sa gorge. Tkitiarka lui sourit gentiment, et le prit par la main. Ils cheminèrent un moment le long de la lisière, et vint le moment ou Tkitiarka dut retourner dans la taïga. Elle embrassa Tcholir, lui dit : « je t’attendrai là demain. », puis leva les mains et se changea en ours(e).

Quelques instants plus tard, Tkitiarka décida de se changer en homme. Il se promenait à la lisière de la taïga, quand une jeune fille nommée Meblyndo tomba amoureux de lui. Elle le suivait, émerveillée, et lorsqu’il la remarqua et se tourna vers elle, elle trembla, tenta de lui parler, mais les mots restaient bloqués au fond de sa gorge. Tkitiarka lui sourit gentiment, et la prit par la main. Ils cheminèrent un moment le long de la lisière, et vint le moment ou Tkitiarka dut retourner dans la taïga. Il embrassa Meblyndo, lui dit : « je t’attendrai là demain. », puis leva les mains et se changea en ours(e).

Le lendemain, Tkitiarka se rendit à la lisière de la taïga, heureux de revoir Tcholir et Meblyndo. Mais un doute l’envahit : qui devait venir en premier ? Tkitiarka chercha dans sa tête, et finit par se dire que ça devait être Meblyndo. Il se changea donc en homme, et attendit. Mais c’est Tcholir qui arriva. Et quand il vit Tkitiarka, il le trouva très beau, si beau qu’il l’aima tout de suite. Ils restèrent longtemps tous les deux à discuter, puis s’embrassèrent, et Tkitiarka retourna dans la taïga, et réfléchit : « j’étais en homme à l’instant, il faut donc que je change pour après, c’est logique, puisque hier c’était comme ça aussi… » Et Tkitiarka se changea en femme. Elle attendit, et Meblyndo arriva. Et quand elle vit Tkitiarka, elle la trouva très belle, si belle qu’elle l’aima tout de suite. Elles restèrent longtemps toutes les deux à discuter, puis s’embrassèrent, et Tkitiarka retourna dans la taïga.

Ni Tkitiarka, ni Tcholir, ni Meblyndo ne furent dérangés par tout cela, et les autres non plus ne furent pas choqués. C’est l’amour qui avait parlé, il avait eu le dernier mot. Tkitiarka n’est-il (elle) pas l’ours(e) de l’amour ?

A bientôt, et n’oubliez pas qu’une journée ne suffit pas à défendre des droits ou une cause : c’est quelque chose qui doit se faire toute l’année, des actions les plus quotidiennes aux événements plus spectaculaires.^^