Lorsque j’étais en Master 2, j’avais entré dans le répertoire de mon téléphone le numéro de ma directrice de mémoire, avec l’initiale de son nom suivi de son prénom : C. Aline. J’avais aussi rentré le numéro d’une copine prénomée Alice et dont le nom commence par un C sous la même forme : C. Alice. Or, le jour de l’anniversaire d’Alice C., je lui envoie un message : « salut vieille gueule ! alors ça fait quoi d’avoir 25 ans ? pas trop avachie ? bon anniversaire et bisous. ETK ». Mais lorsque je reçois l’accusé de réception, c’est le drame : mon téléphone m’indique en effet : « C. Aline a bien lu votre message. ». Ooooouuuuppppssss !

Le lendemain, je croise ma prof, qui a un petit sourire en coin. Je décide de prendre les devants : « vous avez reçu un message qui ne vous était pas destiné », lui dis-je. Elle rigole, et me répond qu’elle s’en était bien doutée, vu le contenu du message, et qu’à 25 ans on n’était pas si vieux au point d’être avachi. Heureusement qu’elle avait le sens de l’humour et assez de jugeote pour comprendre que ce message était destiné à quelqu’un d’autre ; d’aucuns se seraient offusqués de la chose (pas moi : je crois que j’aurais bien rigolé !)…