Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’une particularité de cette ville imaginaire : les vents. Ce sont eux qui lui donnent son atmosphère si étrange, magique, effervescente ou reposante.

Quatre vents soufflent sur Méliak, parfois seuls, parfois en duo, en trio, et même, à une période dans l’année qu’on appelle la Vára ou ZaJofujnavóï Prazdnik (fête du vent) et qui a lieu en septembre-octobre, les quatre soufflent en même temps. On a :

Ÿ    l’Ibolyaiuk du sud ouest, vent des champs de violettes,

Ÿ    l’Uulik du nord est, vent de la montagne,

Ÿ    la Rekačiouva du sud est, vent du fleuve,

Ÿ    et la douce Nelitka du nord ouest, vent très léger de la plaine.

 

A bientôt, à Méliak ou ailleurs, pour de nouvelles aventures !^^