Non, il ne s’agit pas d’un épisode décroché des aventures du célèbre ninja, mais de quelque chose de formidable, qui m’arrive en ce moment. En effet, en 2006, je m’étais dit que j’allais acheter tous les Naruto, au rythme d’un par mois… Les mois se sont écoulés, et je n’avais pas trouvé à en acheter un seul (pour des raisons que je ne vais pas développer ici, mais ceux qui me connaissent comprendront). Et là, en passant dans la rue, voilà que l’occasion s’offre à moi, enfin ! Je suis tellement en retard que j’ai décidé de tout reprendre depuis le début. Et là (deuxième fois que j’utilise cette expression dans ce billet^^) se mettent à déferler tout un tas de souvenirs venus de ma deuxième année de Master. Je pensais qu’ils s’étaient effacés, victimes de six ans de troubles en tout genre, mais pourtant ils étaient bien là, enfouis sous ces fameux troubles, et ils n’attendaient que le moment opportun pour se manifester, qu’une corde lancée pour les tirer de là. Aujourd’hui, pour moi, beaucoup de choses se sont arrangées et rangées. J’y vois plus clair, je suis mieux dans ma peau, et peu à peu je (re)deviens moi.

Allez, les voici, ces fameux souvenirs, en vrac : la découverte de la série Naruto grâce à Jean et Fanette, les tomes le plus souvent prêtés et lus les mercredis après-midi et les jeudis, un mardi soir chez Fred où on avait regardé Les Deux Tours puis où j’avais lu tout un tome avant de dormir après alors que j’avais une crève carabinée, ma persévérance payante pour décrocher mon permis (oui, je pense que le personnage de Naruto n’y est pas étranger), de longues discussions au sujet des personnages et des hypothèses pour la suite, des rêves complètement délirants, des réflexions soulevées par l’intrigue ou les mots des personnages, une séance photos sur les Lettres Classiques où on avait bien rigolé un jeudi après-midi (en LC, on lit Naruto !), …

Tout cela remonte et me remonte ! J’adore…♥^^♥