Telle est la phrase qui revient, telle quelle ou légèrement différente dans la forme mais pas dans le fond, ces derniers temps dans les conversations et les reportages télé et radio. Cette année, les vacances de la Toussaint (aussi appelées vacances d’Automne) durent 2 semaines. Il est vrai que pour les parents qui travaillent, il faut trouver des solutions de garde. Mais quoiqu’il en soit, pour les « gardiens » (parents ou autres), après, la question se pose : comment occuper les petits monstres ?

Je vais faire ma vieille : à mon époque, je n’avais besoin de personne pour m’occuper : j’avais mes armes secrètes ! Quoi donc ? Un papier, un crayon, un livre, des bottes. Avec ça, soit dedans (papier-crayon, livre), soit dehors (bottes), je me débrouillais et m’inventais tout un tas d’incroyables aventures, d’histoires extraordinaires, où le jardin devenait un royaume ou une forêt ou une planète lointaine ou encore une cuisine ou une menuiserie, et même un chantier de fouilles (je fabriquais avant des objets en bois dans la souche d’un vieil arbre et je les mettais dans la terre sortie par les taupes). J’observais la nature : j’aimais particulièrement regarder les cloportes s’affairer dans cette vieille souche ; je savais, rien qu’à l’odeur de la terre, s’il avait plu ou s’il allait pleuvoir, et ce n’est pas la pluie qui m’empêchait de jouer dehors. Avec la terre des taupes, je faisais des poteries que je mettais à sécher sur la fenêtre de la buanderie. Et dans mon petit coin, je faisais des gâteaux à la grève, à la boue et aux herbes en allant chercher les ingrédients dans les flaques de la descente de garage, près de la mare et à la fenêtre de la cuisine. Souvent, quand je rentrais, j’étais tellement pleine de boue que je me déshabillais à la cave et que j’allais directement au bain ! Mais qu’est-ce que je m’étais amusée !

Je reviens à mon traité de l’ennui : si un enfant s’ennuie (ce qui m’arrivait de temps en temps), il va chercher à faire quelque chose pour tuer cet ennui (moi, c’étaient mes histoires). L’ennui n’est donc pas dramatique : il va stimuler l’imagination. Alors : comment les occuper ? Laissez-les imaginer !^^