13 décembre 2012

Quand ne pas dire exactement ce que l’on pense est préférable…

Ça m’arrive tout le temps, en classe ! Voici quelques exemples : en italique, le contexte ; entre crochets, ce que je pense ; et hors crochets, ce que je dis ; entre parenthèses un commentaire : A la question d’un élève : « c’est quoi l’oxygène ? » [Eh bien c’est un atome…] eh bien c’est un gaz (oui, il faut simplifier, à cet âge-là !). Certains enfants sont toujours à l’affut de ce que peuvent faire les autres : je vous ai déjà dit : vous vous occupez de [votre... [Lire la suite]
Posté par ETK Onilatki à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]