Ça m’arrive tout le temps, en classe ! Voici quelques exemples : en italique, le contexte ; entre crochets, ce que je pense ; et hors crochets, ce que je dis ; entre parenthèses un commentaire :

A la question d’un élève : « c’est quoi l’oxygène ? » [Eh bien c’est un atome…] eh bien c’est un gaz (oui, il faut simplifier, à cet âge-là !).

Certains enfants sont toujours à l’affut de ce que peuvent faire les autres : je vous ai déjà dit : vous vous occupez de [votre gueule] euh… de vos affaires à vous, pas de ce que fait l’un ou l’autre ! (pfiou ! elle a bien failli m’échapper, celle-là !)

Des élèves se sont battus en classe ; je vais aussitôt les séparer ; ces gamins-là sont toujours pris dans toutes les bagarres : Vous deux, vous commencez sérieusement à [me faire chier !] m’agacer ! (variante de pensée : [à me les briser menu, menu !]).

Certains ont un jour confondu la séance d’anglais avec la récréation et ont commencé à parler à tord et à travers : [shut up!] quiet! now! (euh… ça je l’ai vraiment dit, par contre, lors d’une séance dans la classe de mon maître formateur : j’avais complètement oublié comment dire de se taire de façon correcte ; mais on a tout de même échappé à « you will shut your fucking shitty trap! »… bah oui, quand même !).

Et voilà ! Je suis sure que ça arrive à tout le monde, ce genre de choses !^^ Mettez donc des petits exemples en commentaires !^^