… Et pour ces derniers, voici un sujet d’actualité : Noël à Achères (c’est près de Paris) ou ce qui s’est passé hier.

Anticipation (écrite le 24 décembre vers 10h) : Demain, 25 décembre on se réveillera au plus tard vers 9h, on partira au plus tard vers 10h30, on arrivera là bas entre 12h30 et 13h, on se dira tous « bonjour ! Joyeux Noël ! » en se faisant la bise, on attendra un peu que tout le monde soit là, les enfants distribueront les cadeaux, on refera un tour de smack-smack pour dire merci à tous, on se mettra à table vers 13h30 avec un apéro créé tout spécialement et des grignottis et des apéricubes (on se posera les questions apéricubiennes), puis on commencera le repas avec huîtres pour les uns et coquilles Saint-Jacques pour les autres (avec du blanc) ; vers 15h on enchaînera avec le foie gras (et du blanc), ensuite sera trou normand et/ou sorbet. Aux alentours de 16h-16h30, place aux dindes avec farce et légumes (et du rouge), puis on se rafraîchira avec de la salade accompagnée de château Lapompe (de l’eau fraîche, pour ceux qui n’auraient pas compris). Les fromages (une bonne vingtaine) prendront place sur la table aux environs de 18h, après étiquetage dans la cuisine. Mon cousin et moi goûterons tous les fromages, comme d’habitude… Ensuite, ce sera aux bûches de jouer. Il ne sera pas loin de 19h. Les deux bûches seront coupées par l’ancienne prof de maths de la famille (son rôle de découpeuse de bûches lui a été dévolu il y a des années en raison de sa profession), et beaucoup goûteront un morceau de chaque bûche. Puis viendront les fruits, le café (avec du sucre roux) et les agrumes confits aux chocolats. Enfin, les gens commenceront à partir, mes parents et moi resteront dormir chez mon oncle et ma tante, je ne mangerai pas le soir mais certains oui, et on ira se coucher.

 

Réalité (écrite le 26 d’après des notes prises le 25) : Finalement nous nous sommes réveillés en escalier, entre 8h40 et 9h45. Nous sommes partis un peu avant 11h pour arriver un peu après 13h. Après les salutations (bonjour, joyeux Noël) a eu lieu la distribution de cadeaux, puis nous nous sommes mis à table aux alentours de 14h, pour un apéro sans apéricube (mais avec du cake, des olives vertes, des grignottis et des noix de cajou). Vers 14h30 ont été servies les huîtres et les coquilles Saint-Jacques (avec du blanc sec et des petits pains beurrés), et vers 15h15 on a eu le foie gras (avec du confit de figues dans des mini-bols à soupe et du blanc moelleux). Le trou normand et le sorbet (à la pomme) ont été pris aux alentours de 16h, et ensuite, aux environs de 16h30, point de dinde, mais deux chapons (avec du rouge). A 17h, on a mangé la salade (avec de l’eau fraîche), puis les plateaux de fromage ont commencé à tourner : à 17h30, tout le monde était servi (j’ai goûté tous les fromages, au nombre de 15 cette année !^^), avec du rouge. Il n’était pas loin de 18h15 quand on a mangé les bûches (j’ai pris une demi-part de chaque : chocolat/caramel/beurre salé et pistache/fruits exotiques), avec du champagne. J’ai pris ensuite un fruit de la passion, on a eu des chocolats (nature, pistache, noisette) et du café (avec un morceau de sucre roux). Il n’était pas encore 19. Après, tout le monde est parti, et ceux qui restaient se sont regroupés. J’ai bu deux verres d’eau et mangé une clémentine. Nous avons discuté longtemps, et nous sommes allés nous coucher.

 

Considérations routières : D25-D386-N31(E46)-N2(E46)-D212-D165-D104-N184-D30.

 

Considérations météorologiques : Il a plu; et on charge la voiture en prenant soin d’éviter les flaques d’eau. On se met en route ; il recommence à pleuvoir. Vite toutefois, les nuages s’écartent sur un ciel bleu pâle, laissant même entrevoir les rayons du soleil. Peu après, il repluviotte. Puis il fait de nouveau soleil, timidement, parmi les nuages blancs, gris et marrons, avec de temps en temps un peu de bleu. Il ne pleut pas quand on arrive, mais la Seine est gris-marron. Au cours du repas, il pleut, puis cela s’arrête quelques instants avant de reprendre de plus belle.

 

Négative attitude : Départ en engueulade, comme d’hab... Eh bien elle commence bien, cette journée, joyeux Noël :/ Et en plus ça fera comme l’année dernière, comme il y a deux ans, comme toujours, quoi : pas de surprise... ça me saoule. On ira dans la chambre entre les plats, et on ne se parlera pas parce qu’on sera tous sur nos appareils... Et on entendra les mêmes conversations que d’habitude, des conversations qui ne passionnent que ceux qui parlent... Ah, ça y est, on y est. On se les gèle, dans cette taule ! M’énerve ;(... Et la tournée des bonjours... Pénible. Ah, voilà les cadeaux... Et la tournée des mercis... Encore plus pénible... L’année prochaine je me fais une pancarte “bonjour Joyeux Noël merci”... Bon, on mange quand ? J’ai la dalle, moi ! Ah bah c’est pas trop tôt ! Et on va encore bouffer des tonnes de trucs : ça me fait ch... de bouffer autant, à chaque fois après j’ai mal au bide et je prends des kilos. Et ça dure... Pourrait pas faire un sandwich de Noël ? ça irait plus vite et comme ça on pourrait faire autre chose que rester à s’emmerder à table... Mais qu’est-ce qu’on ferait, en fait ? On s’emmerderait autrement, mais de toute façon on s’emmerderait quand même. Ah, c’est fini, quand même ! Je vais me pieuter, je suis trop crevée ! Et puis comme ça je n’ai pas à subir les tronches des autres, qui ont trop bu, en plus. Hein ? Moi aussi j’ai un peu bu ? Un peu trop bu ? Bah faut bien, pour faire passer cette journée pourrie !

 

Positive attitude : Cette année, tradition oblige, on va passer Noël à Achères : génial ! J’adore ! La journée est tellement bien réglée : rituel des cadeaux, rituel du long repas qui dure toute la journée. Et une ambiance formidable, tout le monde est ravi ! La nourriture est un vrai délice, c’est une merveille ! Et la route désormais passe vite : à peine partis que nous sommes arrivés : c’est parfait ! J’aime bien ces moments où on se retrouve : c’est rare, mais ça met une pèche formidable !

 

Bref résumé : Noël à Achères, comme d’habitude. Mêmes rituels, même trame de repas, mêmes constats : cette journée passe trop vite et nous ne nous voyons pas assez souvent.

 


En définitions : Fête commémorant la naissa nce de Jésus sur fonds de rites païens liés au solstice d’hiver dans la quatre murs et un toit (comme dirait Bénabar) du frère de mon père et de la femme du frère de mon père, ainsi qu’on le fait tous les ans. Façons de faire identique, succession de plats organisés pour se sustanter de façon conviviale identique, remarques aboutissant à des conclusions identiques : ces vingt-quatre heures successives se déroulent trop rapidement et ce type de regroupement familial est trop rare.



Point de vue du cadeau : On m’a choisi, on m’a emballé, enrubanné, étiqueté, puis chargé dans une voiture. Puis on m’a déchargé et déposé au pied d’un sapin. On m’a pris, on a lu l’étiquette dont j’étais affublé, on m’a remis à la personne à qui je suis destiné, on m’a déshabillé du papier cadeau, on m’a découvert, et on m’a apprécié ! :)



Tout en sons : Bip-bip. Glou-glou. Chou-chou. Clac-clac. Vite, vite ! Vroum-vroum. Dingdong-dingdong. Bonjour ! Joyeux Noël ! Blabla. Oh, regarde ! Merci ! Miam-miam. Glou-glou. Blabla. Au revoir, à bientôt, et bonne route ! Vroum-vroum. Tililili-tililili. On est bien rentré ! Zzzz-zzzz.

matriochkanoel