Dans le magasin Noz, on trouve de tout. Par exemple, un « lot de 4 poupés à la russe en bios made in China » [dixit l’emballage] (= lot de 4 poupées russes en bois fabriquées en Chine) [traduction sur l’étiquette du magasin]. Toutes identiques, faites en usine à la chaîne. J’en garde une « témoin » (la plus réussie, car la machine a semble-t-il eu des ratés…). Quant aux autres, elles seront l’occasion de peindre pour la première fois des matriochki en bois. Opération ponçage dans l’atelier de mon père grâce au papier abrasif (et c’est là qu’on voit comment ont été peintes les poupées : par couches de couleurs calquées), et je peux enfin peindre : d’abord Liédzava, puis Bronislava et enfin Dobrogniéva :

liedzva-bronislava-dobrognieva

Matériel utilisé (le nom des peintures est celui indiqué sur le pot) :

Liédzava : peinture saumon, noire, blanche, turquoise pastel, jaune moyen, vert bleu, rouge carmin(e), violet rougeâtre, argent brillant ; stylo-gels vert clair, noir, blanc, rose, rouge, crayon de mine.

Bronislava : peinture saumon, marron, rose, blanche, or brillant, rouge carmin(e), noire, vert bleu, violet rougeâtre, vert clair, bleu ciel, jaune moyen, vert d’eau ; stylo feutre à pointe fine marron ; crayon de mine.

Dobrogniéva : peinture saumon, jaune moyen, jaune orangé, noire, blanche, rose, rouge carmin(e), vert clair, bleu ciel, vert bleu ; crayon de mine.